L’appel au clic… ou comment optimiser et rédiger efficacement ses CTA !

La première fois que j’ai entendu parler de CTA (« Click To Action » en anglais dans le texte), c’était pendant un brief d’e-mail marketing. Le brief était : « travailler et proposer plusieurs appels au clic efficaces et les tester sur différentes populations »… Comme je suis plutôt de nature joueuse, blagueuse, qui aime en plus les jeux de mots, je me suis tout de suite imaginée que mon directeur marketing changeait très nettement l’axe de com du brief pour aller sur des terrains un peu plus coquins on va dire… Mais que nenni ! Le CTA n’a rien de superficiel, ni coquinou et n’a rien d’apparenté aux petites cliques ou fessées que l’on pourrait donner (d’ailleurs de toute façon c’est interdit maintenant !).  Non, non, plus sérieusement car là je m’égare. Le CTA, « l’appel au clic » donc en français dans le texte, est même à ne surtout pas négliger pour la conception et la rédaction de son e-mailing ou son site internet. Comment le rédiger efficacement, pourquoi, où ? C’est toute une histoire… que je vais de ce pas vous raconter !

Mais en fait, c’est quoi un CTA et pourquoi c’est important de le bichonner ?

Toute action de communication a pour but d’atteindre sa cible, son destinataire et de susciter une réaction de sa part… Jusque là, ce point de départ ne surprendra je pense personne. Mais comment s’y prendre concrètement pour obtenir cette réaction et ce passage à l’action ? Avec des images, des couleurs, des vidéos ? Oui mais pas seulement et surtout ça ne suffit pas ! Et c’est là que le CTA rentre lui en action. Car quoi de mieux que de dire clairement les choses pour obtenir une action ? Comme on dit, « ça peut paraître évident mais ça va quand même mieux en le disant ». Le job du CTA est clairement de dire à l’internaute ce qu’il doit faire en devinant et en suggérant ce qu’il souhaite. Limite donc le CTA doit se mettre dans la peau d’une Madame Irma qui devrait deviner et se mettre dans la tête de votre utilisateur pour écrire la phrase qu’il dirait à la découverte de votre site ou votre e-mail.

« Vas chercher Lycos » et « J’ai de la chance » : des CTA historiques qui ont fait leur preuve et ont interpellé !

Pour les plus anciens (dont je fais partie…), le fameux « vas chercher lycos » du moteur de recherche du même nom pourrait être un exemple d’un CTA direct et parlant ! Cette phrase était culte à l’époque et tout le monde la connaissait. Par contre ce que je trouve dommage c’est que les communicants de l’époque n’aient pas suggéré aux développeurs et informaticiens du site d’aller jusqu’au bout du concept en reprenant cette phrase « vas chercher lycos » pour le CTA de leur site qui était simplement « trouver ». Mais bon, nous étions en 1999, à l’époque le monde des communicants et du marketing et des informaticiens et des développeurs ne se comprenaient pas vraiment et ne communiquaient pas autant qu’aujourd’hui. C’est là qu’on voit les progrès qu’on a parcouru en terme de communication, de marketing digital et de prise en compte de l’expérience utilisateur en mode 2.0.

Pour ceux à qui ça ne parle pas, voilà la fameuse pub Lycos :

Dans le même genre, on se souvient aussi du célèbre CTA de google, autre moteur de recherche, qui interpellait et innovait avec son fameux « j’ai de la chance ». Exemple parfait d’un CTA qui se met à la place de l’internaute et parle comme lui. Ce CTA a tellement été culte pour les utilisateurs de Google (c’est à dire beaucoup, beaucoup, énormément de monde !), que le dernier gadget de big brother is watching you est d’en avoir fait un jeu sur son enceinte « Google Home » ! Et devinez le nom du jeu ? « J’ai de la chance » ! Ils sont forts chez Google, très très forts !

Voilà une démo du jeu pour faire mumuse avec son enceinte :

Fixer ses objectifs pour rédiger les CTA les plus pertinents et efficaces.

Avant même de penser aux phrases à rédiger, il faut au préalable suivre une étape primordiale quand on veut concevoir des Click To Action efficaces. Pourquoi veut-on susciter une réaction de l’internaute ? Pour quelles raisons ? Avec quels objectifs ? Voilà quelques raisons pour lesquelles il faut créer des CTA directs et parlants pour votre site internet ou sur votre newsletter :

  • Faire aller sur le site internet depuis une newsletter reçue.
  • Faire découvrir une rubrique spécifique du site internet.
  • Télécharger un livre blanc ou un e-book.
  • S’inscrire à la newsletter.
  • Regarder une vidéo.
  • Partager un article sur les réseaux sociaux.
  • Diriger vers des produits en vente vers un site e-commerce.

Quelle est la cible à qui est destinée le CTA ?

Un autre élément indispensable à prendre en compte quand vous allez devoir rédiger vos boutons d’envoi d’appel au clic est de penser à la cible pour laquelle il se destine. Est-ce un prospect ? Un client déjà habitué à naviguer sur votre site internet ? Cherche-t-il de l’information ou à acheter un produit ? Si vous cherchez à obtenir les meilleurs taux de conversion, il faut penser à quel niveau dans le tunnel de conversion votre internaute se trouve. Certains sites internet ne s’y trompent pas et proposent même deux boutons différents donc deux CTA distincts dès leur home page en fonction du type d’internaute présent. S’il est déjà client, on peut l’amener directement vers les produits en vente (exemple : « je craque sur les dernières nouveautés »). Si c’est un prospect, on lui propose par exemple de regarder une vidéo de présentation de la marque ou vers une rubrique institutionnelle (exemple : « découvrir les coulisses du tournage de la pub »).

Comment rédiger des CTA clairs et efficaces ?

Bon, vous savez pourquoi vous devez rédiger des appels au clic, vous avez fixé vos objectifs et vous connaissez ceux à qui ils seront destinés. Merveilleux ! Vous avez tous les éléments en main (enfin sous vos claviers…) pour écrire les meilleurs CTA du monde (oui, oui, rien que ça !). Et pour ce faire, comme pour tout bon message de communication qui se respecte, si on veut susciter une réaction et obtenir le fameux clic, il va falloir y mettre les formes (oui, oui.). Voici donc quelques critères à respecter pour rendre vos CTA super sexy :

quels les critères pour rédiger des CTA efficaces

  • courts et impactants.
  • sortir du lot, drôles, originaux… provoquer une émotion.
  • clairs : énoncer clairement à l’internaute ce qui va se passer quand il cliquera sur le bouton.
  • visionnaires : mettez-vous dans la tête de votre cible et imaginez les phrases qu’elle dirait si elle était en physique devant vous dans une boutique ou un magasin.
  • éviter les termes génériques qui n’impliquent pas et où l’internaute ne sent pas concerné (exemple : en savoir plus, cliquez ici…).
  • privilégier les verbes d’action qui impliquent l’internaute.

Soigner la forme et la place de vos Click To Action

Voilà pour le fond, la manière de rédiger efficacement vos CTA qui est vraiment à soigner. Mais la forme a aussi toute son importance. Veillez donc à ce que vos boutons d’envoi ressemblent… à des boutons d’envoi ! Grave erreur marketing que certains commettent : ne pas mettre en valeur leurs boutons d’envoi en oubliant de les faire ressortir dans la maquette, en mettant une couleur tristouille, ou pire ne pas mettre de couleur, avec une typo en light… l’horreur ! Autant dire que si vous jouez les timides, vous serez sûrs de ne pas être cliqués, bah oui enfin ! Donc on y va, on sort les aplats couleurs, on met du bold, une petite flèche ou une main… on dit « ouhouh, je suis là… cliquez moi ! ».

Une des règles habituelles aussi est de veiller à bien placer vos CTA, si possible au-dessus de la fameuse ligne de flottaison pour  ne pas que l’internaute ait à scroller la page avant de savoir ce que vous attendez de lui ou ce qu’il doit faire concrètement.

Essentiel aussi, il faut impérativement adapter la forme et la structure de vos CTA pour faciliter la lecture sur mobile car la plupart des utilisateurs consultent tout depuis leur smartphone. Donc pensez-y pour la longueur de vos CTA et leur place dans la maquette.

Testez vos CTA : la clé pour avoir les meilleurs taux de conversion !

Vous hésitez entre deux tournures différentes ? Entre les deux, votre coeur balance ? Alors…. TESTEZ ! Sur une tranche de population similaire, testez la forme, le texte, l’emplacement… et vous en apprendrez beaucoup sur le comportement de vos utilisateurs et communiquerez d’autant mieux auprès d’eux ! C’est pas beau ça ?!

Vous pouvez aussi personnaliser vos CTA pour vraiment montrer que vous connaissez votre utilisateur, susciter son intérêt et du coup vous lui proposer exactement ce qu’il cherche. Le lien du bouton d’envoi pourra dans ce cas être personnalisé et diriger vers une rubrique spécifique du site (exemple : je trouve chaussure à mon pied). On peut aussi utiliser la personnalisation en utilisant la géolocalisation (exemple : découvrir une super conceptrice-rédactrice dans la métropole lilloise !).

Concevoir et rédiger… y’a plus qu’à ! Mais il y a aussi « Lady Blabla » !

Voilà, vous avez normalement tous les bons pions à placer pour concevoir et rédiger les appels au clic les plus efficaces ! Non ? Pas le temps, pas inspiré, pas envie de rédiger ? Bon, je vous rassure tout de suite, j’ai la solution pour vous : concevoir et rédiger des bons CTA, ça fait partie aussi de mes blablas… la bonne nouvelle, non ?! Vous voilà sauvés ! Pour vos newsletters, e-mailings, sites internet, confiez-moi vos CTA et j’en ferais les plus beaux blablas ! Vous n’êtes qu’à un clic de m’en parler… contactez-moi !